Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 00:25
Reaction des amis de Sainte-Catherine aux medias-cathos

L’article des media catho du 16 juin (relayé par d’autres media), concernant l’avenir de l’église Sainte Catherine, met clairement au jour les manœuvres peu évangéliques de Mgr Kockerols pour parvenir enfin à ses fins : la désacralisation de l’église sainte Catherine

Cet article reprend dans un premier temps le communiqué de Mgr Léonard, confirmant sa décision officielle et définitive de garder l’église sainte Catherine au culte, comme ce fut annoncé à la Fabrique d’église ce jeudi 11 juin. Mgr Léonard repart de son communiqué officiel du 7 juillet 2014 où il est question d’une « période expérimentale allant de septembre 2014 à juin 2015 « : « En fonction de cette expérience », écrivait-il dans son communiqué initial , l’archevêché déterminera l’ampleur de l’espace qui devrait, dans l’éventualité d’un projet d’occupation partagée, être réservé au culte catholique. Cette expérience fournira l’information préalable à l’élaboration éventuelle de projets détaillés, susceptibles d’être approuvés par l’archidiocèse ».

En fonction de cette expérience, l’archevêque conclut, comme prévu, en juin 2015 : « Le succès de l’entreprise a dépassé toutes les espérances. La phase expérimentale ayant été plus que concluante, la conclusion s’impose : l’église sainte-Catherine restera vouée au culte conformément à sa destination originelle ».

La réussite pastorale et les conclusions qui s’imposent semblent déplaire à l’évêque auxiliaire qui avait pourtant affirmé devoir fermer cette église pour des raisons pastorales mais qui persiste dans son intention de la désacraliser. En effet, suite au communiqué de Mgr Léonard, l’ évêque auxiliaire ou les médias cathos ont repris contact avec l’Echevin Courtois pour l’amener à contredire la décision de Mgr Léonard et jeter un discrédit sur ses paroles. Mais c’est monsieur Courtois (et l’évêque auxiliaire) qui perdent toute leur crédibilité.

En effet, Mr Courtois parle d’une période expérimentale de Mgr Léonard « jusqu’au mois de septembre 2015 », alors que le communiqué initial de l’archevêque parlait de « juin 2015 ». Il évoque ensuite « le lancement d’un appel à idées » par Mgr léonard lui-même, ce qui est totalement faux. Mgr Léonard n’a pas lancé lui-même l’appel à idées pour Sainte-Catherine, mais dans son communiqué initial on pouvait lire « à l’initiative de la Ville de Bruxelles et avec l’accord du Vicariat de Bruxelles (ndlr c’est-à-dire de Mgr Kockerols), un appel à idées a été lancé en vue d’un usage partagé de l’église ».

Monsieur Courtois précise que c’était pour « définir l’avenir du bâtiment » : le communiqué officiel de Mgr Léonard ne parle pas de définir l’avenir du bâtiment mais, dans l’éventualité d’u projet partagé, de voir quel espace devra être réservé au culte. C’est tout différent.

Mr Courtois évoque 3 idées retenues « dont une proposée par le diocèse de Bruxelles ». Faut-il lui apprendre que le diocèse de Bruxelles n’existe pas. Que ce projet n’a pas été déposé par le diocèse, et donc par l’archevêque, mais par le vicariat de Bruxelles et donc par Mgr Kockerols.

Le projet déposé par l’évêque auxiliaire, et retenu parmi les 3 idées les plus intéressantes aux yeux de la Ville, implique la désacralisation totale de l’église, tout en maintenant environ 30 m ² pour une petite chapelle dans ce qui sert actuellement de pièce de débarras. Le reste étant réaffecté pour des activités culturelles, sociales et commerciales.

Décidemment, Mgr Kockerols semble apprécier, contrairement au Christ, les activités commerciales dans les églises…

Mgr Léonard avait écrit dans son communiqué initial que « avant de procéder à la deuxième phase, celle qui consisterait à passer des idées à des projets détaillés, l’archevêque, en vertu de sa responsabilité propre, mais après s’être concerté avec son évêque auxiliaire pour Bruxelles, désire vérifier et déterminer par l’expérience la part de l’église qui devrait, de toute façon, être maintenue pour le culte catholique ». Or malgré la décision de Mgr Léonard de garder toute l’église au culte, « il n’est pas question », écrit Mr Courtois « d’interrompre le processus de concours à projets ». Il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.

« Monsieur Courtois affirme que le projet retenu devra être officialisé et approuvé par le Collège de la Ville » : il oublie qu’au final, c’est l’archevêque qui doit avaliser le projet retenu, dans le cas d’une désacralisation.

Il apparait donc au grand jour que Mr Courtois accumule les déclarations erronées et que l’évêque auxiliaire de Bruxelles, de concert avec la Ville, en dépit des lois canoniques et de la vitalité pastorale de cette église, manœuvre contre son évêque, et attend son départ imminent pour concrétiser la décision de désacralisation de l’église sainte Catherine qu’il maintient fermement, et ce, répétons-le, malgré le succès pastoral « au-delà de toute espérance », de cette église. Au lieu de se réjouir de ce succès pastoral, Mgr Kockerols semble en être consterné.

Les Amis de sainte-Catherine invitent Mgr Kockerols a relire les conditions de désacralisation prévues par le droit canon et à s’y soumettre et à se réjouir des églises remplies plutôt que de s’acharner à les vider. Ils rappellent à l’Echevin des cultes que les pouvoirs politiques n’ont aucun pouvoir de reprendre une église de force. Dans le cas présent, ils le font de collusion avec l’évêque auxiliaire, certes. Et le successeur de Mgr Léonard, devra lui aussi se soumettre aux lois canoniques s’il veut également s’affairer à fermer et vider les églises.

Les Amis de sainte-Catherine, encouragés par les riverains, paroissiens et les foules qui ont afflué dans l’église toute l’année, poursuivront donc, sans relâche, les actions qui s’imposent contre les uns et les autres.

Partager cet article

Repost 1
Published by Les amis de l'église Sainte-Catherine à Bruxelle
commenter cet article

commentaires

Durré Jean-Jacques 18/06/2015 12:12

Désolé, mais vous ne semblez pas lire ce qui a été écrit. Nous n'avons jamais publié quoi que ce soit sur une éventuelle réaction de Mgr Kockerols (il n'y en a pas eu !), mais nous avons relayé seulement les propos d'Alain Courtois repris dans son communiqué de presse ! Nous n'avons jamais n'ont plus extrapolé une quelconque pensée de Mgr Kockerols. Nous relayons les faits, c'est tout. Je maintiens mon exigence de retirer les propos mensongers à l'égard des Médias Catholiques.
JJD
JJD

Les amis de l'église Sainte-Catherine à Bruxelle 18/06/2015 13:48

Prenons acte et rectifions .... veuillez faire de même sur le site Cathobel quant aux propos de Mgr Leonard.. BàV Pierre Hargot

François 18/06/2015 12:00

Pardonnez-moi mais il me semble que nulle part vous ne citez textuellement une quelconque réaction de Mgr Kockerols postérieure au dernier communiqué de Mgr Léonard. On sait ce que pense l'échevin Courtois, mais vous ne faites qu'extrapoler la pensée de Mgr Cockerols. Lui feriez-vous un procès d'intention? Pourquoi entacher par de tels procédés un merveilleux retournement de situation qui devrait unir tout le monde autour d'un beau projet?

Durré Jean-Jacques 18/06/2015 10:58

En tant que Directeur de la rédaction des Médias Catholiques, je m'insurge contre les propos mensongers et les insinuations malveillantes de cet article à l'égard des Médias Catholiques. Nous n'avons jamais pris contact avec l'échevin Courtois. C'est lui-même qui a publié un communiqué de presse dans la foulée de celui qui a été publié par la Fabrique d'église. J'exige que les propos mensongers de cet article soient retirés immédiatement. Dans le cas contraire, je me verrai dans l'obligation de faire valoir nos droits par toute voie possible.
Jean-Jacques Durré

Présentation

  • : Les Amis de l'église Sainte Catherine à Bruxelles asbl
  • Les Amis de l'église Sainte Catherine  à Bruxelles asbl
  • : Association de soutien et d'action pour la sauvegarde de l'Eglise Sainte-Catherine à Bruxelles-Ville. Blog à l'initiative des "Amis de Sainte-Catherine" asbl, association de chrétiens et citoyens, sensibilisés à l'avenir de l'église Sainte-Catherine en dialogue avec les prêtres et communauté qui s'y rassemblent.
  • Contact

Recherche