Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 23:15

Pétition à signer "en-ligne" sur internet - voir le lien ci-dessous


NON A LA DESACRALISATION
DE L'EGLISE SAINTE-CATHERINE DE BRUXELLES

www.eglisesaintecatherinebruxelles.be 

Adresse de la pétition : http://www.lapetition.be/petition.php?petid=10578
 

 


 

 

Pétition "papier" à imprimer et faire signer
et renvoyer : Impasse Saint-Jacques 7 à 1000 Bruxelles


Vous le savez (ou non), la désacralisation de l’église Sainte Catherine et sa cession à la Ville de Bruxelles est imminente.

 

Les arguments invoqués (pour cette église comme pour d’autres, déjà dans le collimateur) sont connus : ces édifices sont désaffectés, devenus inutiles et coûtent trop chers à la collectivité. Plus concrètement : la Ville de Bruxelles aimerait transformer cet édifice, situé à un endroit stratégique en terme commercial, en… hall de fruits et légumes (PS : ce que les riverains ne veulent pas)

Resterons-nous muets et passifs devant une telle aberration ?

Abandonnerons-nous notre plus grande église du centre,

-        à côté du métro,

-        au cœur d’un quartier jeune et branché, commercial, professionnel et touristique  

-        au cœur du Marché de Noël (Plaisirs d’Hiver) qui draine 2.500.000 visiteurs 
 

Désaffectées dites-vous ?

Pourtant, cette église en travaux et difficile d'accès,  continue d'y accueillir quotidiennement une communauté catholique dynamique (environ 100 fidèles le dimanche) ainsi qu’une communauté orthodoxe roumaine tout aussi fervente et plus fournie encore (environ 250 fidèles le dimanche, 1500 aux grandes fêtes), dans une harmonieuse cohabitation œcuménique. Cela, sans compter les autres célébrations liturgiques de chaque communauté (baptêmes, mariages, funérailles, etc…).  En outre, des centaines de touristes, mais encore des priants catholiques et orthodoxes s’y succèdent tout au long du jour.
 

Inutiles ?

Qui pourra mesurer l’impact sur le plan humain et social de telles  « aires » d’accueil, repos, consolation, pacification, méditation, ressourcement, rencontres conviviales, « cohésion sociale »…, ouvertes en permanence et à tout public ?  Y aurait-il pléthore d’espaces qui offrent un tel service public et gratuit ? 


Trop chères ?

La paroisse Sainte-Catherine  a des comptes qui ne sont pas en déficit et  sa restauration étant donné son classement ne pèse sur la ville de Bruxelles que pour 20 ou 30%. En restaurant ces églises, l'état  sauvegarde dans le centre de Bruxelles son patrimoine historique  dans  le maintien de la vocation spirituelle et culturelle  de Bruxelles  tenant compte en outre des contraintes liées à son classement. 

-        En tant que citoyens, nous demandons à la Ville de cesser ses pressions en vue de l’obtention de ce patrimoine religieux

-        En tant que chrétiens, nous demandons à nos évêques de prendre le temps d’associer les chrétiens « de la base » à une réflexion approfondie sur l’avenir de nos églises  

-        Ensemble, frères et sœurs chrétiens, mobilisons-nous  pour « vivre » davantage dans nos églises et les faire vivre davantage (concerts, conférences et expositions dans une optique évangélique, café-théologiques, boutiques de produits monastiques, coin lecture, accueil écoute,…).

Voir http://www.eglisesaintecatherinebruxelles.be 

Pétition signée à renvoyer à l’adresse suivante :

Impasse Saint-Jacques 7 à 1000 Bruxelles   

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by eglisesaintecatherinebruxelles - dans desacralisation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Amis de l'église Sainte Catherine à Bruxelles asbl
  • Les Amis de l'église Sainte Catherine  à Bruxelles asbl
  • : Association de soutien et d'action pour la sauvegarde de l'Eglise Sainte-Catherine à Bruxelles-Ville. Blog à l'initiative des "Amis de Sainte-Catherine" asbl, association de chrétiens et citoyens, sensibilisés à l'avenir de l'église Sainte-Catherine en dialogue avec les prêtres et communauté qui s'y rassemblent.
  • Contact

Recherche