Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 22:53

 

Nous vous demandons de bien vouloir appuyer d'une manière ou d'une autre cette lettre adressée à notre archevêque .

 

Il s'agit non seulement d'encourager nos évêques dans leur travail pastoral mais aussi d'apporter notre appui , notre soutien dans une épreuve de force qui ne se mesure pas seulement en terme de taille de financement mais aussi et surtout en termes d'effacement de la trace de la présence de la communauté chrétienne dans notre ville. 

 

Soucieux de  redonner une place à la célébration joyeuse de la fête de Noel dans le centre de la ville de Bruxelles à l'occasion du Marché de Noel complètement laïcisé en Plaisirs d'Hiver, nous nous sommes rendus compte que même les églises, seuls lieux d'expression de la spécificité religieuse de l'évènement pouvaient être menacées de fermeture imminente à l'instar des exemples de référence canadiens ou hollandais. C’est ainsi le cas, pour l'église sainte Catherine, édifice emblématique  au coeur de Bruxelles (et du Marché de Noel) et de l'église du Béguinage, joyaux de la Renaissance ...

 

Nous croyons urgent de réagir et d'apporter un appui massif pour la sauvegarde de notre patrimoine religieux dans la perspective d'une pastorale d'espérance tournée vers la Nouvelle Evangélisation. 

 

                                   .

Monseigneur

A l'heure de l'appel de Benoit XVI pour la nouvelle évangélisation, l'Eglise de Bruxelles est confrontée à de nombreux défis ... et plongée en plein débat politique sur l'affectation des églises. Dans un climat politique difficile peu favorable, des milieux politiques s'interrogent sur l’opportunité de continuer à financer les lieux de cultes catholiques) avançant le chiffre de pratique dominicale d'un et demi % de la population,  ce qui donnerait une moyenne de  moins de 100 participants par paroisse pour l'ensemble des messes dominicales...   

 

Nous pouvons certes nous lancer dans une bataille de chiffres, mais nous pensons qu'il est extrêmement important  que nous exprimions les raisons de notre attachement à la présence des églises consacrées dans nos quartiers, outre qu'elles sont autant d'Arches d'Alliance offrant l'accueil à la prière individuelle et communautaire, à la préparation et au don des sacrements.  Elles sont le signe d'une présence  à l'écoute des détresses et  d'un accompagnement dans les grandes étapes de la vie : naissance, mariage, décès, ... Elles sont parfois aussi le lieu d’événements culturels de haut niveau Le nombre de chrétiens (ou non) fréquentant les églises dépasse ainsi de loin celui de la pratique dominicale...

 

Si dans notre pays,  la célébration du dimanche n'a pas été au coeur de la catéchèse pendant près de 40 ans, les familles n'y étant invitées qu'une fois par mois  , ce ne fut pas le cas dans d'autres pays d'Europe, d'Afrique, d'Asie et d'Amérique Latine dont les migrants peuplent nos églises, et on ne peut exclure qu‘un renouveau spirituel et catéchétique ainsi que l’éclosion de nouveaux services et animations respectueux du caractère sacré du lieu et intégrés à sa vocation, n’entrainent une fréquentation toujours plus accrue.  

 

Nos aïeux nous ont laissé un patrimoine religieux qui une fois désacralisé sera très difficile à recouvrer ... Nous croyons qu’il est essentiel de conserver ce maillage paroissial dans Bruxelles: 109 églises paroissiales pour 1 million d'habitants, ce n'est pas trop si l'on considère qu'en milieu urbain, les urbanistes comptent aujourd'hui que la distance idéale pour les services est de 10 minutes à pied (ce qu'ont bien compris les opérateurs commerciaux qui sont passés des hyper aux commerces de proximité)...  De tels critères et analyses sont également vitaux pour nos paroisses tant pour leur service d'accueil et d'accompagnement que pour la respiration spirituelle quotidienne et le développement de la dimension communautaire.   

           

En ce qui concerne le centre de Bruxelles, où se retrouve une concentration d'églises correspondant au critère de distance optimale des urbanistes, il faut remarquer qu’elles se situent dans un environnement commercial et  professionnel extrêmement dense et actif. Ainsi, les églises loin d'être vides attirent à leur célébration de midi et au cours de la journée autant des visiteurs de passage que des bruxellois ou navetteurs y travaillant ou en cours de shopping. Nous pensons que leur implantation ne doit pas être étudiée en fonction de la population locale mais de l'attractivité de la zone,  ainsi qu'il en est pour le centre commercial conçu à la taille de l'agglomération.        

  

Si plusieurs de nos églises sont menacées d'être désacralisées,  rappelons-le, deux d'entre elles le sont de façon imminente dans le centre de Bruxelles, l'église du Béguinage joyaux de l'art renaissance et l'église sainte Catherine que la commune voudrait récupérer pour en faire un marché de fruits et légumes alors qu'elle vient de recevoir un subside Beliris pour la restauration du choeur avec l'obligation jointe de maintenir l'église dans sa fonction de culte existante.  

Nous ne pouvons qu'appuyer le maintien de l'église sainte Catherine comme lieu de culte d'autant que les comptes de la fabrique d'église sont en équilibre.  

L'église sainte Catherine, de par sa position entre deux places commerçantes bordées de restaurants et cafés sur la place du Marché aux Grains, directement accessible par métro,  est au coeur d'un quartier vivant et jeune.  De par sa dimension exceptionnellement grande,  elle apparait comme la «  cathédrale » du centre ville. Son positionnement et sa taille exceptionnelle  justifient  la prise en considération  de la place particulière que cette église devrait  pouvoir jouer dans le cadre de la nouvelle évangélisation, d'autant plus que s'y retrouve déjà une communauté paroissiale très vivante d'une centaine de participants. Les visiteurs et priants ne cessent de la fréquenter alors même que l'accès de l’église en perpétuel chantier est difficile  ... En outre la nef principale y accueille en toute harmonie une communauté orthodoxe roumaine bien vivante et « fournie » pour les célébrations dominicales. 


Quant à l'église du Béguinage, située sur une ravissante place à proximité, elle est continuellement visitée dans le courant de la journée ... 

 

Ainsi demandons- nous instamment à l'évêché  de veiller avec la plus grande vigilance à la préservation des lieux de culte du centre de ville dans une approche  pastorale dynamique  qui tienne compte des potentiels de localisation, de la reconnaissance des communautés paroissiales existantes et à venir et du rôle de ces églises comme lieu de recueillement  pour les navetteurs, les gens qui travaillent dans le centre et les habitants de Bruxelles.  Enfin dans Bruxelles capitale de l'Europe, avec son statut de ville internationale, nos églises doivent pouvoir y accueillir  également les communautés  étrangères dans leur langue respective.            

 

Enfin nous  demandons  avec insistance  que les chrétiens de Bruxelles soient associés à la réflexion concernant l'avenir de ces églises et leur animation pastorale  et l'accessibilité des lieux de culte dans l'agglomération Bruxelloise, conscients des enjeux pour la nouvelle évangélisation et du potentiel existant et insuffisamment exploité.  

 

Les amis de l'église Sainte-Catherine

Partager cet article

Repost 0
Published by eglisesaintecatherinebruxelles - dans desacralisation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Amis de l'église Sainte Catherine à Bruxelles asbl
  • Les Amis de l'église Sainte Catherine  à Bruxelles asbl
  • : Association de soutien et d'action pour la sauvegarde de l'Eglise Sainte-Catherine à Bruxelles-Ville. Blog à l'initiative des "Amis de Sainte-Catherine" asbl, association de chrétiens et citoyens, sensibilisés à l'avenir de l'église Sainte-Catherine en dialogue avec les prêtres et communauté qui s'y rassemblent.
  • Contact

Recherche